L’édito du maire

edito-maire

Votre maire, vice-président du conseil départemental des Hauts-de-Seine et vice-président du territoire Paris Ouest La Défense

Christian Dupuy

La culture est, en ce mois de janvier 2020, plus que jamais au cœur de la vie suresnoise. La culture sous toutes ses formes, qu’il s’agisse d’y avoir accès en tant que spectateur ou en qualité d’acteur, constitue une sorte de
« ciment social ». Elle est facteur de cohésion, d’élévation et favorise le sentiment d’appartenance à une seule et même communauté humaine. C’est la raison pour laquelle elle occupe une place essentielle dans la politique de la Ville. Le début de cette nouvelle année sera marqué par plusieurs événements emblématiques de cette place prépondérante accordée à la culture par Suresnes :
◗ la 28e édition du festival Suresnes cités danse, délocalisée à Rueil-Malmaison au théâtre André Malraux pour cause de travaux au théâtre de Suresnes Jean Vilar ;
◗ diverses animations au MUS dans le cadre de l’exposition temporaire consacrée à l’architecture scolaire ;
◗ conférences et ateliers de la médiathèque autour de l’opération départementale « La Science se livre » dédiée cette année aux végétaux ;
◗ emménagement de l’école d’arts plastiques dans ses locaux flambants neufs de la rue de la Poterie ;
◗ réouverture, début février, du théâtre de Suresnes Jean Vilar après les importants travaux d’agrandissement de la cage de scène et d’accessibilité ;
◗ inauguration de la nouvelle médiathèque de la rue de la Poterie ;
◗ 2e édition du Festival du film musical au Capitole… entre autres…

L’accès du plus grand nombre à la culture est le meilleur moyen à la fois de lutter contre les discriminations, contre les fractures sociales et culturelles, de favoriser l’éveil du goût et de l’esprit critique.
Permettre à ceux qui, sans cette politique volontariste, risqueraient d’en rester éloignés d’avoir accès au meilleur de la culture et des arts était l’ambition de Jean Vilar à la tête du TNP. Nous restons fidèles à Suresnes à son héritage et à cette mission d’éducation populaire.
Puisque janvier est traditionnellement la période des vœux, je forme celui que cette volonté reste au cœur de l’action municipale après que j’aurai cessé d’en être l’inspirateur en qualité de maire.
Je souhaite à Suresnes et à ses habitants une bonne année 2020 !

Éditos antérieurs :

LA PROMESSES DES LUMIERES

En savoir plus

L’EQUILIBRE : notre bien commun

En savoir plus

SURESNES, ville ou banlieue?

En savoir plus