Le virage réussi de Valentine Baroux

décembre 2019

Après vingt ans passés dans le secteur bancaire, Valentine Baroux a pris la direction de la Maison de parents Ferdinand Foch. Un virage professionnel riche de sens, qu’elle entend mettre à profit pour continuer d’améliorer le bien être des résidents.

” Accueil, écoute, bienveillance » : c’est ainsi qu’Elisa, bénévole engagée de longue date, décrit le rôle de l’équipe de la Maison de parents, sous l’œil approbateur de Valentine Baroux. « Une belle expérience de bénévolat dans la création d’un dîner d’accueil pour personnes seules et une passion pour l’écoute et la découverte de la richesse humaine m’ont naturellement portée à rejoindre la Maison de parents », explique la nouvelle directrice. « Je suis épatée, confie-t-elle. En seulement deux jours, trois ex-résidents venus faire des examens de contrôles à l’hôpital sont passés ici dire bonjour. Les salariés et les bénévoles extraordinaires font la grande force de ce lieu. » Située à trois minutes à pied de l’Hôpital Foch, la Maison accueille les proches des patients hospitalisés ainsi que des patients en traitement ambulatoire venant de province, des Dom Tom ou de l’étranger. Dix-huit chambres spacieuses, une grande salle à manger commune, une cuisine équipée, un salon isolé, une terrasse avec un petit potager… Ici, tout est pensé pour permettre aux résidents de se sentir comme chez eux. Car, au-delà de l’hébergement, la Maison de parents est un lieu chaleureux qui permet à des personnes souvent en grande souffrance de se reposer, de se changer les idées et de trouver, si elles le souhaitent, un soutien amical et solidaire. « La mission de la Maison de parents est très importante d’un point de vue humain, insiste Valentine Baroux. Je viens pour perpétuer ce qui a été mis en place et qui fonctionne très bien, avec l’envie d’y mettre ma patte. Mon expérience va me permettre d’apporter une créativité et un savoir faire dans nos projets. » Parmi ses priorités : continuer d’améliorer l’accueil, la sécurité et le bien-être de ses hôtes. « Le renouvellement des équipements techniques ou la rénovation de la cuisine nécessitent de l’aide et des dons. » Et la nouvelle directrice d’inviter les Suresnois à venir visiter la Maison de parents, qui fêtera ses 25 ans d’existence en 2020 : « Pour qu’ils soient fiers de ce lieu et qu’ils aient, peut-être, envie de contribuer à ce qu’il continue de mener à bien ses missions. »

Partagez l'article :