RIP CONSULTING MARIE LE NUMERIQUE ET LE PAPIER

juin 2021

La solution collaborative développée par la société suresnoise a permis à de nombreux éditeurs de publier simplement leurs informations sur des supports en ligne ou imprimés.
Texte : Florence Rajon

Jean-Yves Coatanoan, fondateur de Rip consulting, à gauche, et une partie de ses collaborateurs

C’est un outil méconnu du grand public, mais familier de nombreux éditeurs et journalistes. Baptisé Swyp, ce système collaboratif a été créé et mis au point par la société Rip Consulting, installée à Suresnes depuis près d’une décennie. Explications de son fondateur et gestionnaire, Jean-Yves Coatanoan.
La société est née à Saint-Cloud en 2004, explique le chef d’entreprise. Je dirigeais à l’époque les systèmes d’information du groupe de presse Hommell (historiquement suresnois, mais en cours de liquidation judiciaire, NDR) lorsque j’ai eu l’idée de créer une société de conseil en informatique éditorial afin d’optimiser les méthodes de production à destination du print (la presse papier, NDR). »
Après une première expérience avec le groupe Le Monde, une nouvelle idée germe en 2009 : créer un outil collaboratif pour les éditeurs de presse. « Swyp est né d’une vision et d’une bonne connaissance de la mutation qui attendait les organes de presse, aussi bien dans son aspect organisationnel que technique. » Soit les changements profonds du secteur liés au développement des outils numériques, dont le partage de l’information vers le print et le digital. « Les offres proposées à cette époque n’étaient pas suffisamment souples, elles restaient très onéreuses et ne couvraient pas toutes les fonctionnalités que l’on pouvait espérer. Nous avons été les premiers en France à créer cette solution d’un système éditorial distribué via internet.»

Un concept « hors sol » devenu incontournable
Jean-Yves Coatanoan et ses équipes sont en effet convaincus qu’ils doivent alléger la contrainte matérielle de leurs clients afin de leur permettre de se concentrer sur d’autres aspects essentiels de leur métier : la diffusion, le marketing et les ventes. « Nous débarrassons le client de toute problématique associée aux outils informatiques. Il suffit d’avoir un ordinateur et du réseau pour accéder à des outils dont on ne s’assure ni de l’achat, ni des mises à jour, ni du bon fonctionnement. Rip Consulting stocke les données, fournit des machines qui sont toujours au niveau de performance attendue et, en contrepartie, nous facturons un abonnement proportionnel à la taille de l’entreprise et au volume d’activité. Grâce à cette solution collaborative, la chaîne de production est simplifiée, et le gain de temps (de l’ordre de 30 %) suffisamment convaincant pour attirer les clients. Le tout premier à signer a été la Fédération française de tennis ; à partir de 2010, et très rapidement, l’ensemble des éditeurs ont basculé sur Swyp. » Ils sont aujourd’hui près de 300 en France et dans les pays européens francophones à utiliser ces services. On trouve aussi bien des groupes de presse magazine (avec des titres comme Marie Claire, Maxi, Les Inrocks, Télé Z ou Psychologies) et professionnelle, ou des agences de communication et des collectivités locales et territoriales grâce au dernier projet du groupe : Swyp Com, créé en 2016.
« Notre vision était hors-sol en 2009, aujourd’hui elle semble une évidence. Et inutile de vous dire que la crise du Covid a été révélatrice. Les éditeurs qui n’avaient pas d’outils pour travailler à distance se sont retrouvés dans une position très délicate… » Les dix-sept collaborateurs, tous des spécialistes de l’informatique éditoriale s’occupent à la fois de la recherche et du développement, mais aussi du pilotage de projets et de la mise en oeuvre chez les éditeurs. « Une équipe pluridisciplinaire et autonome à 100 % », assure son dirigeant.

Une vie à Suresnes
Autrefois située rue du Mont Valérien, l’entreprise a déménagé il y a deux ans pour s’installer rue Jean Jacques Rousseau. « J’habite Saint-Cloud, à la limite de Suresnes ; c’était pour moi très pratique de choisir des bureaux tout près. Ayant longtemps travaillé pour le groupe Hommell, ma vie se passait entre le Suresnes du haut et le Suresnes du bas. C’est une ville que nous apprécions tous beaucoup, nous sommes ravis d’être là, juste en face du parc du Château. Nous profitons d’une belle qualité de vie, se réjouit Jean-Yves Coatanoan.
ripconsulting.fr

Avec Swyp l’edition de A à Z

Le système est simple : un rédacteur ou journaliste a l’habitude de rédiger son article ou contenu dans un logiciel de traitement de texte, puis de l’envoyer par mail, accompagné parfois de lourdes pièces jointes (des photos pour l’illustrer, par exemple). Ce texte est ensuite corrigé, transféré, mis en page, relu, et enfin préparé pour le départ à l’impression (ou à destination du web). Swyp permet de simplifier les tâches de chacun et d’alléger la chaîne de transmission, de l’écriture à la publication dans la presse ou sur le web. Le texte est entré directement dans le système Swyp, les photos sont intégrées avec leurs légendes et crédits, les relecteurs peuvent accéder à la contribution et y apporter les corrections nécessaires et, enfin, les fichiers sont préparés automatiquement pour tous les modes de distribution (papier, web, newsletter…). Cette automatisation des tâches permet un gain de temps considérable à tous les intervenants, du début à la fin de la chaîne.

Partagez l'article :