Chez ET TOQUE ! ça chauffe en cuisine

mai 2020

Maxime Salvi, jeune chef du restaurant Et Toque, ouvert depuis septembre dans la Galerie La Verrière, fait preuve d’une énergie bouillonnante pendant le confinement. Tutos sur les réseaux sociaux, plats pour les soignants et projets personnels, toc, toc, toc, il ouvre toutes les portes du possible.
Texte : Céline Gazagne

Dès le lundi 16 mars, il a été de ces cuistots confinés qui très vite ont proposé des tutos cuisine à leurs internautes gourmands mais coincés à la maison. Le nom de sa première recette sur Instagram, les « cookies j’ai pas tout dans mon frigo », est évocateur.
« L’idée est de partager des recettes faciles pour faire avec ce qu’on a dans le frigo. J’ai une recette de base et essaye de donner des astuces pour remplacer les ingrédients si on n’a pas tout. Pour inciter les gens à cuisiner avec ce qu’ils ont pour qu’ils restent chez eux. Je souhaitais aussi garder le lien construit avec mes clients depuis septembre », explique le jeune toqué. Puis de s’excuser : « J’ai un peu ralenti le rythme parce que, entre les repas pour Foch, la gestion du restaurant, les appels à la famille et aux amis et la mise en place de « Et Toque away » je n’arrête pas. »
Depuis début avril, Maxime Salvi a rejoint le Collectif Solidaire. « Cette association qui livre tous les jours des repas aux soignants (déjà plus de 50 000 repas livrés). L’idée est d’améliorer le quotidien des soignants en leur livrant des plats, pour qu’ils n’aient pas à s’occuper de ça et pour les soutenir. Dans nos métiers de la restauration, on sait ce que c’est de faire des heures et parfois, un petit geste ça fait du bien au moral. J’espère qu’un bon repas leur redonnerait des forces. Le matin un livreur vient avec un camion frigorifique et on y fait notre marché. Ensuite nous cuisinons puis nous livrons. L’association fonctionne grâce aux dons des particuliers mais aussi de fournisseurs qui donnent des matières 1ères, je n’aurais ni les moyens ni la logistique pour faire ça seul. »
Ainsi, Et Toque livre chaque semaine 300 à 400 repas, à l’hôpital Foch de Suresnes et aussi à d’autres établissements de la région parisienne.

Menus à emporter
En cette fin avril et après 7 semaines de fermeture, il pense aussi à la survie de son affaire. D’abord, des paniers apéros à emporter le jeudi à partir du 30 avril. Mais surtout, à partir du 12 mai, Maxime lance « Et Toque away » : « Un menu unique entrée, plat, dessert pour 24 € qui changera chaque semaine. L’idée est de garder la qualité de ce que nous proposons normalement au déjeuner : direct producteur, produits de qualité, vin en biodynamie, etc. »
Malgré son dynamisme et son optimisme, Maxime Salvi ne cache pas ses craintes. « Les restaurateurs auront besoin de soutien à la réouverture. Toutes les charges seront rétablies et même si l’Etat aménage certaines charges, il y aura sûrement une baisse de fréquentation. Je crains que beaucoup mettent la clé sous la porte. » Pour Et Toque !, il a déjà pensé à tout : espacement des clients et des tables, mise à disposition de gel hydroalcoolique, menus plastifiés, désinfection des terminaux de paiement, des poignées à grand renfort de lingettes désinfectantes et limitation du nombre de réservation, « pour la sécurité de nos clients et de nos salariés ».

Facebook Restaurant Et Toque

Instagram restaurant_et_toque

Cagnotte du Collectif solidaire
https://www.miimosa.com/fr/projects/apportons-ensemble-un-soutien-alimentaire-a-nos-soignants

Partagez l'article :