Ti coup d’œil sou Haïti: ” Cap sur le Cap-Haïtien”

novembre 2021

  • Découvrir
  • Actus
  • Ti coup d’œil sou Haïti: ” Cap sur le Cap-Haïtien”

Expositions, notamment sur la ville capoise, rencontres, ateliers, conférence… La 16e édition du rendez-vous consacré à la culture haïtienne investit la Médiathèque et l’esplanade Jacques Chirac du 23 au 28 novembre

Depuis 1998, Suresnes et la ville du Cap-Haïtien œuvrent ensemble dans une relation interculturelle. L’une de ses manifestations phares est Ti coup d’œil sou Haïti qui permet de découvrir les nombreux talents haïtiens en matière de littérature, de mode, de gastronomie ou encore de peinture.

C’est également l’occasion de sensibiliser le public et en particulier les jeunes aux questions de solidarité internationale. Dans le cadre de cette coopération, Suresnes accompagne la mairie du Cap-Haïtien dans différents projets en y apportant son appui pour la mise en place de services publics de base pour sa population (préservation du patrimoine, politique jeunesse, renforcement institutionnel…).

Cela se traduit par des actions culturelles, des collectes organisées par les établissements scolaires suresnois, et l’implication de la Ville dans des projets solidaires.

✔ Au programme

  • une exposition sur la ville capoise et sur la région Nord d’Haïti,
  • une exposition de créations ludiques des enfants de l’Ecole d’arts plastiques, des centres de loisirs et des maisons de quartier de Suresnes,
  • une conférence sur L’art haïtien et l’art de la récupération,
  • des ateliers du conte haïtien. Du 23 au 28 novembre à la Médiathèque et esplanade Jacques Chirac.

Le programme en détail sur suresnes.fr. Attention, certains rendez-vous sont sur inscription sur mediatheque-suresnes.fr, sur place ou par téléphone au 01 41 18 16 69.

 

Dédicace solidaire avec le Cambodge

 A l’occasion de la sortie de son livre, Pour un sourire d’enfant, Marie-France Des Pallières rencontrera le 9 décembre ses lecteurs à la librairie Le Point de côté. Dans son ouvrage, la fondatrice de l’association éponyme, qui dispose d’une antenne à Suresnes, retrace, au fil des jours, l’aventure exceptionnelle de cette création.

Elle est née de la vision cauchemardesque de centaines d’enfants travaillant comme des forçats sur la décharge de Phnom Penh, au lendemain du génocide perpétré par les Khmers rouges.

Avec son mari, Christian, décédé depuis et à qui le livre est dédié, elle décide de les aider, se donnant pour mission de protéger, nourrir, soigner, scolariser et former les enfants à un métier et à soutenir les familles. A ce jour, plus de 5 500 enfants ont désormais une vie d’adultes heureux et 6 500 suivent, chaque année, les différents programmes de formation.

Le 9 décembre de 18h à 20h à la librairie Le Point de côté, 24 place Henri IV, renseignements sur librairiepointdecote.fr.

Partagez l'article :