SOLIDARITE : la Ville et les associations sur le qui-vive

décembre 2020

  • Agir
  • Actus
  • SOLIDARITE : la Ville et les associations sur le qui-vive

Au-delà de l’indispensable maintien des services au public, et malgré les restrictions sanitaires, la Ville reste déterminée à lutter contre l’isolement. Toujours présentes aux côtés de la Ville et des Suresnois, les associations sont le maillon indispensable de la solidarité à Suresnes. Avec le deuxième confinement et l’approche des fêtes de fin d’année, elles redoublent d’efforts et d’énergie malgré les contraintes qui restreignent leur action.
Le point au 25 novembre sachant que les modalités d’accueil peuvent être amenées à changer le 15 décembre, après de nouvelles annonces du Gouvernement.

Centre communal d’action sociale

Le CCAS maintient à l’identique ses modalités d’accueil du public au centre administratif : accueil téléphonique du lundi au vendredi et accueil physique sans rendez-vous les mardis et jeudis. Des rendez-vous peuvent être pris du lundi au vendredi (notamment pour des démarches d’accès aux droits ou d’accompagnement social). Les usagers sont encouragés à faire leurs procédures d’instruction d’aides à distance.

En matière d’accompagnement social, des visites à domicile continuent, lorsqu’elles sont nécessaires. Les appels en direction des personnes inscrites sur le registre nominatif ont repris. Les prestations de maintien à domicile fonctionnent normalement avec des protocoles spécifiques et les équipements de protection nécessaires (auxiliaires de vie, portage de repas, téléassistance, bricolage).
CCAS, centre administratif, 7/9 rue du Mont-Valérien, tél. : 01 41 18 15 71

 

Animation seniors

Les trois espaces loisirs ont dû être fermés, mais les adhérents sont contactés et se voient proposer des ateliers à domicile, en présentiel ou en distanciel selon les souhaits de chacun (atelier mémoire, initiation aux tablettes numériques, activités « zen », gym à distance…).
Les colis de Noël des seniors seront distribués de deux manières. A domicile pour les personnes âgées de plus de 80 ans et les personnes isolées ayant expressément demandé à ce qu’il leur soit porté. Les autres ont reçu un courrier précisant un créneau horaire et un lieu de rendez-vous.
Tél. : 01 41 18 18 46

 

Le Square

Le Square reste ouvert du lundi au vendredi (comme d’habitude : accueil sur rendez-vous le matin et libre l’après-midi). Le nombre de personnes présentes dans le local est limité. Le Square poursuit par ailleurs ses actions habituelles : prise de contact téléphonique avec les personnes isolées repérées mais aussi avec les personnes inscrites au registre nominatif, visites à domicile de convivialité et pour des ateliers de prévention.
Tél. : 01 47 72 93 62

 

Service Vie économique et Emploi

Il est ouvert au public uniquement sur rendez-vous. Les rendez- vous avec les conseillers sont assurés en présentiel, par téléphone ou en visioconférence suivant la situation des usagers. Les ateliers sont maintenus, en présentiel ou en visioconférence. La salle multimédia n’est plus accessible au public.
7/9 rue du Mont-Valérien, du lundi au vendredi de 8h30 à 18h et de 8h30 à 17h le vendredi, renseignements et inscriptions au 01 41 18 16 54, suresnes-emploi-entreprises.fr

 

Plateforme d’entraide

Aide aux devoirs, appels de convivialité, aide pour les courses… Depuis le début de la crise sanitaire, nombre d’associations, de bénévoles et d’habitants se sont mobilisés pour venir en aide à ceux qui en avaient besoin. Pour accompagner cet élan de solidarité, la Ville a lancé une plateforme en ligne : Suresnes entraide.
Gratuite et sécurisée, elle met en relation les Suresnois, les associations ou les services de la Ville. Cet espace d’engagement est ouvert à toutes les bonnes volontés : chacun peut y partager ses propositions d’aide dans le respect des gestes barrières en vigueur.
entraide.suresnes.fr

 

Maison pour la Vie citoyenne et l’Accès au droit

Elle est ouverte uniquement sur rendez-vous. La plupart des permanences sont maintenues. Les personnes ayant déjà un rendez-vous sont informées s’il se déroulera au sein du point d’accès au droit ou à distance par téléphone. Ne pas se déplacer sans avoir été appelé au préalable.
28 rue Merlin de Thionville, tél. : 01 41 18 37 36 ou 01 41 18 37 34. Fermeture du 18 décembre au 3 janvier

 

Aide psychologique

Une cellule de soutien psychologique est mise en place par le Centre médical municipal.
Tél. : 01 41 18 16 83 (du lundi au vendredi de 9h à 19h)

 

Et les jeunes ?

◗ Suresnes information jeunesse (SIJ) et les acteurs jeunesse de la commune restent mobilisés. Un accompagnement individuel reste possible pour que chacun puisse réaliser ses démarches urgentes et indispensables.
Accueil unique sur rendez-vous : SIJ centre-ville, 6 allée des Maraîchers, du lundi au vendredi de 10h à 13h et de 14h à 18h. Prise de rendez-vous sur les horaires d’ouverture au 01 47 72 35 73.

La Mission locale poursuit son accompagnement auprès des jeunes de 15 à 25 ans déscolarisés ou en recherche d’alternance. Elle répond à leurs besoins en matière d’orientation professionnelle (formation et emploi). Elle apporte également une aide dans les démarches liées à a santé, la mobilité, le budget, le logement…
Sur rendez-vous au 01 41 18 15 25, à L’espace jeuneS centreville, 6 allée des Maraichers.

◗ Les accueils de loisirs
sont maintenus pour les enfants de 6 à 15 ans dans les trois Maisons de quartier (Sorbiers, Les Chênes et Gambetta), les mardi, jeudi et vendredi après l’école et le mercredi toute la journée. La distribution des Paniers bio est maintenue.

Si les espaces loisirs dédiés aux 15/25 ans sont fermés, une offre d’animations dématérialisées est proposée sur les réseaux sociaux Suresnes Jeunes (Facebook et Instagram).

◗ La Ludothèque propose un prêt de jeux en « drive ».
Accueil uniquement sur rendez-vous au 01 46 25 00 92

 

Sans oublier

◗ Le Cyberespace poursuit son accompagnement pour des démarches administratives dématérialisées et assure toujours la maintenance informatique.
Accueil uniquement sur rendez-vous au 01 47 72 26 63

◗ Les structures relais (Femmes relais et Relais de Sarah) entretiennent le lien avec leurs adhérents et proposent notamment des cours en visioconférence.

 

Aide alimentaire : collecte de produits frais

Des collectes de produits frais (produits du marché) seront organisées sur les marchés de Suresnes : la première aura lieu le 12 décembre sur le marché Zola. Les denrées collectées seront données directement aux associations qui mettent en oeuvre une aide alimentaire en faveur des Suresnois (Croix-Rouge, Restos du coeur, Secours populaire). Cette action a été décidée à l’occasion d’une réunion organisée à l’initiative du maire avec les acteurs de la solidarité à Suresnes. Ce besoin a été recensé plus spécifiquement à cette occasion.

Croix-Rouge de Suresnes : garder le contact

L’unité locale de la Croix-Rouge française, forte de 140 bénévoles, compte parmi les principales associations d’entraide et de solidarité suresnoises. Le deuxième confinement et les contraintes sanitaires qui se prolongent lui ont imposé d’adapter ses activités. « Ce confinement est moins strict que le premier et nous n’avons pas remis en place nos dispositifs à l’identique », explique Marine Grosmaire, bénévole en charge de la communication de l’unité locale. C’est le cas, par exemple, pour l’épicerie sociale qui avait dû fermer au printemps, imposant aux bénévoles des livraisons à domicile. Cette fois, le local a obtenu l’autorisation de rester ouvert, à condition de recevoir les bénéficiaires sur rendez-vous, avec mesures sanitaires strictes. « Le contact reste essentiel. Nous avons donc transformé nos permanences d’accueil en permanences téléphoniques, tous les jours, de 18h à 20h », souligne Marine Grosmaire. « Nous continuons les maraudes pour conserver un lien avec une population très précaire, sans domicile fixe, qui a peu de contacts avec les organismes sociaux », poursuit-elle. Plusieurs fois par semaine, l’unité locale participe encore au renforcement des gardes de premier secours auprès du Samu.

Un Noël de la Croix-Rouge pas comme les autres

La Croix-Rouge de Suresnes met habituellement en place trois événements pour la période de Noël. L’arbre de Noël des enfants bénéficiaires de l’épicerie sociale prend généralement la forme d’une kermesse à la salle des fêtes accueillant une centaine d’enfants et leurs parents et, en fin d’après-midi, le Père Noël ! Elle sera remplacée cette année par une distribution de cadeaux. Le réveillon de Noël de la Croix-Rouge à la salle des fêtes n’échappe pas non plus aux contraintes sanitaires. « C’est un dîner avec spectacle ouvert à toutes les personnes de plus 60 ans seules ou avec leur conjoint, sans conditions de ressources, qui existe depuis 40 ans à Suresnes. Les participants y sont autant attachés que nos bénévoles. Mais il est impossible de l’organiser dans les conditions actuelles », déplore Marine Grosmaire.
Les bénévoles suresnois vont donc organiser des visites à domicile, dans l’après-midi du 24 décembre pour offrir un peu de compagnie aux personnes isolées. De même, le « Noël à Foch », visite de personnes hospitalisées éloignées de leurs proches, est totalement impossible. « Nous aurons une ligne ouverte toute la soirée du réveillon avec la possibilité d’appeler et de discuter avec nos bénévoles. »
Croix-Rouge française, Unité locale de Suresnes. Tél. : 01 45 72 45 26

 

Hospitalité et solidarité à la Maison de parents

Lors du précédent confinement, la Maison de parents a tenu bon et rempli sa mission d’hébergement notamment pour les parents qui avaient un enfant en parcours de greffe. « De nombreux lits restant vacants, nous les avons mis à disposition du personnel hospitalier – infirmières, aides-soignants… – quelquefois venu de très loin en renfort. Nous avons offert 450 nuitées au personnel hospitalier de l’hôpital Foch », rappelle Valentine Baroux, directrice de la Maison de parents.
Pour ce nouveau confinement, la Maison de parents reste ouverte pour les patients dont les interventions et les soins à l’hôpital sont maintenus. Le protocole sanitaire mis en place est très strict, impactant le fonctionnement habituel. « Nous nous adaptons tout en préservant nos principales missions : accueillir, écouter, partager, se sentir comme à la Maison. Préparer un repas, profiter du salon et de la bibliothèque, respirer et se détendre sur la terrasse. Nous avons déjà informé le personnel hospitalier qu’il serait le bienvenu et que nous nous organiserons afin de les accueillir. L’équipe de la Maison de parents, bien que réduite, reste sur le pont pour assurer un accueil 7 jours/7 et s’adapte à la situation sanitaire. Plus que jamais, nous restons engagés et solidaires ! », promet Valentine Baroux.
36 bis avenue Franklin Roosevelt, tél. : 01 41 38 96 10

 

Secours populaire

Philippe Couraud, responsable de l’antenne de Suresnes

“Nos équipes assurent comme d’habitude deux permanences par semaine, les mardis et jeudis de 10h à 12h, et une distribution d’aide alimentaire le premier mardi de chaque mois. Elle est alimentée par le fonds européen d’aide aux plus démunis, dont bénéficient également les Restos du coeur, la Banque alimentaire et la Croix-Rouge. Depuis les travaux à la Maison de quartier des Sorbiers, nos activités se font dans un petit local situé derrière le marché Caron. Avant le confinement de mars, la distribution mensuelle concernait 70 familles. Elles sont maintenant 110 puisque nous accueillons également des personnes provenant d’hôtels sociaux des villes alentours. Nous y effectuons également des distributions toutes les 2 à 3 semaines.
Nous avons par ailleurs prévu des collectes dans les écoles élémentaires et les collèges de Suresnes en vue de la période de Noël. Sans oublier des collectes ponctuelles dans les magasins. J’ajoute que nous devons déplorer une légère désaffection de bénévoles. Nous sommes donc à la recherche de personnes motivées et dynamiques ! »
29 ter rue Caron, tel. : 06 98 79 02 60

Avec le confinement et l’hiver, le Celije redouble d’initiatives

Les jeunes du Célije et leur directeur, Smaïl Belkacem, semblent infatigables et c’est tant mieux. Dès la rentrée de septembre, accompagnés par les collectifs solidaires des Chênes et de la Cité jardins, ils ont remis en route la distribution de colis alimentaires aux familles en difficulté, action qui avait vu le jour pendant le premier confinement. « Nous avons une cagnotte en ligne permanente, explique Smaïl Belkacem. Dès que nous avons plus de 250 euros, nous prévoyons une distribution alimentaire. A chaque fois, nous essayons de livrer une douzaine de familles, parfois plus ».
Lors de chaque distribution une trentaine de jeunes Suresnois se réunissent et se partagent les rôles : qui part faire les courses, qui prépare les colis, qui fera les livraisons. Et s’il y a un petit surplus, c’est une association locale qui en bénéficie, par exemple Partages Suresnes.

Pas de répit pour les braves
Entre les distributions, pas de répit pour les jeunes, qui s’organisent en maraude à Paris, à Suresnes ou à La Défense. Lors de ces sorties nocturnes, ils distribuent aux sans-abris des kits d’hygiène, des kits alimentaires et des petites choses qui réchauffent le corps et l’esprit : café et soupe chaude, gâteaux, sandwiches, bonnets, gants et écharpes. Là encore, c’est un formidable réseau solidaire et citoyen qui opère grâce aux dons des habitants et de deux associations : Partages Suresnes et La Cantine des 4 saisons. Sans oublier la bande de tricoteuses de Trico’dons qui activent leurs aiguilles toute l’année pour confectionner bonnets, gants et écharpes, et qui font don de leur production en intégralité (plus de 2000 pièces avaient été données l’hiver dernier).

Cagnotte en ligne https://cagnotte.me/71183-elan-de-solidarite-jeunes-desuresnes/fr
CONTACTS :
Celije. Facebook Celije Suresnes – contact@celije.org
Part’ages 92. Facebook Partages Suresnes
Trico’Dons. Facebook Trico’Dons – tricodons.fr – tricodons92@gmail.com
La Cantine des 4 saisons. Facebook La cantine des 4 saisons – cantinedes4saisons@gmail.com

 

BREVES

Cafe chaud sans virus

Cet hiver, la Cantine des 4 saisons rejoint le Celije et Partages Suresnes pour l’opération la « cantine solidaire à Suresnes ». Le but premier est de récolter des denrées alimentaires pour les colis et kits destinés aux distributions et aux maraudes.
Avec le froid, un besoin nouveau est apparu : pour garder les boissons et les soupes chaudes, il faut des thermos, et il en faut en très grand nombre (au moins un par bénévole) pour respecter les mesures barrières et éviter les risques de contagion par le Covid 19. Alors, rangez vos greniers, videz vos placards et donnez vos thermos en contactant l’une des associations partenaires.

 

La boite de Noël, initiative citoyenne

Dans le cadre de « la cantine solidaire à Suresnes », Partages Suresnes, Celije et La cantine des 4 saisons organisent le « Noël solidaire à Suresnes ». Il s’agit de préparer des cadeaux sous forme de boîtes (à chaussures, petits cartons, etc.) au profit des plus démunis. Ces cadeaux seront distribués à des personnes sans abri, des personnes isolées, des familles en difficulté par l’intermédiaire de la Croix-Rouge de Suresnes. Il faut préciser sur la boîte si elle est destinée à un homme (H), une femme (F) ou un enfant (E). Fin de l’opération le 13 décembre.
Les boîtes de Noël, initiatives citoyennes individuelles ou collectives, fleurissent sur les réseaux sociaux à Suresnes et dans les villes voisines. Les points de dépôt sont ainsi de plus en plus nombreux et proches.
Facebook : La boîte de Noël 2020 des Hauts-de-Seine et plus encore

 

La seconde vie des jouets

En Ile-de-France, l’association Rejoué récupère des jouets puis les vend d’occasion. Elle emploie des personnes en insertion. Vous pouvez donner et acheter des jouets d’occasion. Leurs boutiques proposent le click and collect. Mais surtout, Rejoué propose une solution très simple : vous pouvez déposer vos jouets à donner dans des bacs prévus dans les Monoprix. Celui de Suresnes participe à l’opération, du 2 au 14 décembre. www.rejoue.asso.fr

Partagez l'article :